top of page

Peut-on vivre sans sexualité ?

Peut-on vivre sans sexualité ? Cette question je me la suis posée bon nombre de fois. Elle ouvre un débat complexe et nuancé sur la place de la sexualité dans la vie humaine. Elle revêt un aspect fondamental de l'expérience humaine, liée à la reproduction, à l'identité, au plaisir et à la connexion avec les autres. Cependant, il existe des individus qui choisissent de s'abstenir de toute activité sexuelle, que ce soit par choix personnel, culturel, religieux ou en raison de circonstances médicales. L'asexualité, en tant qu'orientation sexuelle, représente également une communauté croissante qui remet en question les normes sexuelles traditionnelles. Mais peut-on véritablement se passer de la chair, du plaisir, du contact sensuel et vibrant lorsque deux êtres s’unissent pour faire l’amour ?


Cette question suscite des réflexions profondes sur la diversité des expériences humaines, les motivations derrière les choix sexuels, les conséquences de l'absence de sexualité, et comment la société contemporaine, souvent axée sur la sexualité, perçoit et traite ceux qui vivent sans elle. Cette exploration nous invite sans aucun doute à considérer la sexualité comme un spectre varié et diversifié et à examiner comment les individus trouvent le bien-être, l'épanouissement et la connexion dans leurs vies, que ce soit par le biais de l'expression sexuelle ou d'autres formes d'intimité émotionnelle et relationnelle. Quelles sont ces différentes visions de la sexualité dans notre vie ?


L’importance de la sexualité dans la vie humaine


La sexualité remplit plusieurs rôles clés dans la vie humaine. D'un point de vue biologique, elle est intimement liée à la reproduction, assurant la pérennité de notre espèce. Sans elle, la survie de l'humanité serait compromise. La sexualité est ainsi une force motrice de l'évolution, favorisant la diversité génétique et la capacité de l'espèce à s'adapter à un environnement changeant.


Outre son rôle reproducteur, la sexualité offre une signification profonde sur le plan psychologique et émotionnel. Elle est source de plaisir, de connexion et d'intimité entre les êtres. Les expériences sexuelles renforcent les liens affectifs entre partenaires, contribuant ainsi à la stabilité des relations interpersonnelles. Le désir sexuel fait partie intégrante de l'identité personnelle pour de nombreuses personnes, influençant leur estime de soi et leur compréhension de qui elles sont.


Sur le plan social, la sexualité joue un rôle majeur dans la construction des normes et des valeurs. Les sociétés à travers l'histoire ont souvent réglementé la sexualité en fonction de leurs croyances, de leurs coutumes et de leurs besoins démographiques.


La valorisation de la sexualité varie considérablement d'une société à l'autre et d'une époque à l'autre. Certaines cultures prônent la liberté sexuelle, tandis que d'autres promeuvent la chasteté. Cependant, malgré ces différences, la sexualité reste au cœur de la condition humaine.


L’absence de sexualité : pourquoi ?


L'absence de sexualité, que ce soit temporaire ou permanente, est une réalité vécue par un certain nombre d'individus à travers le monde. Pour comprendre cette décision et les motivations qui la sous-tendent, il est essentiel d'explorer les diverses raisons qui peuvent amener une personne à choisir de vivre sans sexualité.


Les motivations personnelles : Certaines personnes font le choix de s'abstenir de toute activité sexuelle en raison de préférences personnelles. Elles estiment que d'autres aspects de la vie, tels que la carrière, les loisirs, ou le développement personnel, revêtent une importance plus grande pour elles. Pour ces individus, l'absence de sexualité est un choix conscient qui découle de leurs priorités personnelles.


Les raisons religieuses : Dans de nombreuses religions, la chasteté est valorisée et encouragée. Les adeptes de ces croyances s’engagent dans l'abstinence sexuelle en conformité avec leurs convictions religieuses. Pour eux, l'abstinence est souvent perçue comme une voie spirituelle ou morale.


Les raisons médicales : Des conditions médicales, telles que des troubles du désir sexuel, des dysfonctionnements sexuels ou des traumatismes passés, entraînent parfois une absence de sexualité.


L’asexualité : L'asexualité est une orientation sexuelle caractérisée par l'absence d'attirance sexuelle envers d'autres personnes. Les personnes asexuelles n'éprouvent généralement pas le besoin de relations sexuelles, mais elles peuvent rechercher des formes d'intimité émotionnelle et relationnelle. Pour elles, l'absence de sexualité n'est pas un choix, mais une caractéristique de leur orientation sexuelle.


Les traumatismes et les expériences passées : les agressions sexuelles ou des relations sexuelles non consensuelles, amènent certaines personnes à choisir l'abstinence sexuelle. Les conséquences émotionnelles de ces expériences rendent la sexualité difficile ou indésirable.


Il arrive aussi que certaines personnes choisissent de s’abstenir de la sexualité car elles remettent en question les normes sexuelles véhiculées par la société. Elles remettent en cause l’idée que la sexualité est une composante incontournable de l’identité de tous. Ces personnes cherchent à casser ces normes en vivant sans sexualité.


Vivre sans sexualité comporte un ensemble de conséquences et de défis pour la personne qui fait ce choix.

On sait que faire l’amour contribue à la libération d’endorphines procurant un sentiment de bien-être. L’absence de désir sexuel et d’activités sexuelles entraînent du stress.


D’autre part si certaines personnes vivent sans sexualité de manière épanouie, d'autres peuvent ressentir de l'isolement, de la frustration ou des difficultés dans leurs relations intimes.

Ces dernières sont affectées par l'absence de sexualité.


Les couples sans sexualité éprouvent aussi des défis liés à la compatibilité sexuelle, et les individus qui choisissent de vivre sans sexualité doivent souvent communiquer ouvertement avec leur partenaire pour maintenir des relations satisfaisantes. Cependant, il existe de nombreuses façons de cultiver une intimité émotionnelle et relationnelle profonde en l'absence d'activité sexuelle. Il n’y a pas que le sexe en soi.


Certaines personnes vivent une vie épanouissante sans activité sexuelle, trouvant le bonheur et le sens dans d'autres domaines de leur vie, tels que les relations amicales, la créativité, la carrière, ou la spiritualité. L'absence de sexualité est une occasion de mieux se connaître et de développer une plus grande confiance en soi.


Chaque individu est unique et la manière dont il vit sans sexualité dépend de nombreux facteurs personnels et contextuels. La société doit favoriser une compréhension et une acceptation plus larges des diverses orientations sexuelles et des choix de vie afin de permettre à chacun de vivre sa vie selon ses propres valeurs et besoins.


La sexualité est un apprentissage de toute une vie. Nous pouvons donc évoluer avec elle sans avoir peur du jugement et laisser notre expression intime libre d’agir ou non dans le sexe.



Posts récents

Voir tout

1 Comment


Claude
Claude
Oct 04, 2023

Moi j'ai décidé de vivre sans sexualité depuis l'age de 49,ans. Aujourd'hui, ça fait plus de 20 ans. la raison pricipale est, que j'étais tanné de quêter de l'amour, je me suis senti comme un quêteux d'amour, et souvent on me le faisait sentir. Même après 20 ans de mariage.

Like
bottom of page